Partenaire du Cercle des Diagnostiqueurs.
DPE
  • DIAGNOSTIC IMMOBILIER : VOTRE DEVIS GRATUIT

  • DEVIS GRATUIT

Publié par Jéröme, le 25/08/2021 à 12:44

Quelles classes DPE pour une rénovation performante

Quelles classes DPE pour une rénovation performante selon la loi Climat et résilience ?

Comme promis, la loi Climat et résilience a été promulguée cet été et elle nous éclaire non seulement sur ses mesures impactant fortement certaines ventes et locations immobilières mais aussi sur des définitions importantes en matière de travaux d’amélioration de la performance énergétique. En effet, l’article 155 du Volet V « Se Loger » expose ce qu’est une « rénovation énergétique performante » au regard des classes DPE.

Rénovation énergétique performante : un idéal de performance mais aussi des dérogations



Selon l’article 155 de la loi Climat et résilience, une rénovation performante doit permettre à un bâtiment ou partie de bâtiment d’atteindre les classes A et B du DPE, soit du diagnostic de performance énergétique issu bien sûr de la réforme en vigueur depuis le 1er juillet 2021. Il faut aussi que la rénovation traite de six postes précis de travaux relatifs à trois zones d’isolation (murs, planchers bas, toitures), au remplacement de menuiseries extérieures, à la ventilation comme à la production de chauffage et d’ECS ainsi qu’à leurs interfaces. Néanmoins, certains bâtiments, qui pour des raisons techniques, architecturales, patrimoniales et financières ne peuvent atteindre cette performance énergétique, pas même la classe B, peuvent être considérés comme ayant fait l’objet d’une rénovation performante s’ils ont gagné au moins deux classes sur l’échelle de performance énergétique du DPE et traité les six postes de travaux cités plus haut. Enfin, pour les passoires énergétiques (classes F et G au DPE), une rénovation performante se traduit par l’obtention au minimum de la classe C au DPE, en plus du traitement des six postes de travaux.

Est-ce que les recommandations de travaux du DPE permettent d’atteindre les classes A et B ?



Oui, les recommandations de travaux du DPE issu de la réforme ont pour objectif de permettre aux logements d’atteindre le niveau performant, soit les classes A et B du DPE, sauf si des contraintes techniques ou architecturales les en empêchent. Concernant les passoires énergétiques, les recommandations de travaux comportent aussi un autre bouquet de travaux dits prioritaires pour permettre à ces logements excessivement consommateurs d’énergie de sortir de ce statut. Dans tous les cas, qu’il s’agisse de travaux pour atteindre le niveau performant ou de travaux urgents, les gains de performance apparaissent sur le DPE, chiffrés d’ailleurs par un double-seuil énergie et climat.



Retour aux actualités
Informations sur le Diagnostic de Performance Energétique

Portail d'informations relatives au DPE - Tous droits réservés © 2010 Arobiz
Mentions légales - Conditions générales d'utilisation - Un service de la société Arobiz