Partenaire du Cercle des Diagnostiqueurs.
DPE
  • DIAGNOSTIC IMMOBILIER : VOTRE DEVIS GRATUIT

  • DEVIS GRATUIT

Les aberrations dans le DPE

Le diagnostic de Performance Energétique est la mesure des consommations en énergie et des rejets de gaz à effet de serre du bâtiment, il est obligatoire depuis le 1er novembre 2006 pour les ventes de logements, et le 1er juillet 2007 pour les locations.

Un test de l'UFC-Que Choisir a montré qu'un même logement pouvait faire l'objet de DPE radicalement différents. En faisant effectuer trois Diagnostics de Performance Energétique (DPE) pour un même bien immobilier par trois opérateurs différents, d'énormes dérives ont été constatées alors que les trois diagnostiqueurs utilisaient le même logiciel et les mêmes critères de mesure.

Lors de cette mesure, un diagnostiqueur avait classé une maison individuelle en classe énergie C (91 à 150 kWh/m²/an), un autre en classe D (151 à 230) et un troisième en classe E (231 à 330).

aberrations dpe

Si la marge d'erreur toujours possible permet de concevoir qu'un kilowattheure de plus ou de moins peut faire monter ou descendre le bien d'une classe énergie, l'écart de deux classes énergie n'est pas acceptable.

D'autant plus qu'entre le seuil haut de consommation de la classe C (150 kWh) et le seuil bas de la classe E (231 kWh), le taux d'erreur de 35% se traduirait par un écart de budget annuel en énergie pour les occupants de 1 008€ à 1 822€.

Ces fortes disparités ont fait l'objet de nombreuses campagnes de presse largement reprises par les radios et les télévisions qui ont failli jeter le discrédit sur l'ensemble de la profession.

Aberrations dans la prise de mesures ? Dans la qualification des isolants ou sur les performances des appareils ? Un peu de tout cela, mais aussi la pression de certains bailleurs et vendeurs sur le diagnostiqueur et la ‘souplesse' de ce dernier capable d'aménager le DPE règlementaire en DPE de complaisance.

Car la pression sur les diagnostiqueurs immobiliers est parfois forte d'autant plus que le résultat du DPE sur le marché immobilier a commencé à se faire sentir quelques mois après son obligation d'affichage. Plus de 7 acheteurs sur 10 déclarent comparer entre eux les biens immobiliers envisagés selon leur classe énergie afin de préserver leur budget et leur confort dans leur nouvelle acquisition. Depuis peu, la tendance est même de négocier systématiquement à la baisse le prix demandé pour un bien jugé énergivore. Quelques unes de ces ‘erreurs' ou aménagements ont été très fortement sanctionnées par les tribunaux et ont largement pénalisé les cabinets de diagnostics dont les opérateurs avaient failli.

Que les aberrations proviennent des erreurs dans la prise en compte par le diagnostiqueur immobilier ou de la pression des donneurs d'ordre (parfois professionnels gérant un vaste parc immobilier à diagnostiquer), la réforme du DPE est rapidement devenue urgente moins d'un an après l'obligation d'affichage.

Informations sur le Diagnostic de Performance Energétique

Portail d'informations relatives au DPE - Tous droits réservés © 2010 Arobiz
Mentions légales - Conditions générales d'utilisation - Un service de la société Arobiz